Banques et fintech vers des alliances stratégiques B2B

Pour la Deutsche Bank, le temps est venu pour les banques et les fintech de passer du mode compétition au mode collaboration.

Dans un livre blanc publié il y a quelques jours par son département Global Transaction Banking et intitulé FinTech 2.0 : Creating new opportunities through strategic alliance, le géant allemand en pleine restructuration appelle les banques et les fintech à se retrouver autour d’alliances stratégiques B2B.

Et la Deutsche Bank d’imaginer ce que pourrait être sa relation du futur avec son client Entreprise dans un tel contexte
Un trésorier ou un directeur financier en plein New York se connecte sur l’application mobile de sa banque. En temps réel, il suit sa position de trésorerie, est averti que sa marchandise expédiée au Kenya a bien été livrée et réglée au travers d’une solution d’encaissement mobile intégrant un service de gestion de change. Son portail bancaire analyse toute une série de données et l’alerte que l’un de ses produits pourrait faire l’objet à court terme d’une demande plus forte en Asie. Son application lui suggère immédiatement la meilleure des solutions pour financer ce pic d’activité soudain, une solution qu’il peut mettre en œuvre en un clic. Sa banque qui connait parfaitement son historique d’activité, depuis des années, et qui a accès à sa comptabilité et son ERP, est en mesure de « scorer » instantanément son risque de crédit lui offrant ainsi le financement le plus adapté.

Évidemment, pour adapter ce scénario d’anticipation à la réalité d’une industrie bancaire devenue infiniment complexe et contraignante, le chemin est encore long et les conditions exigeantes.

Les banques, certes touchées par la lame de fond des nouvelles technologies de la finance, mais désireuses de restaurer leur compétitivité, s’apprêtent à s’engager dans un sacré virage stratégique difficile à négocier dont la Deutsche Bank semble avoir cerné les grands enjeux.

Vous aimerez aussi...