Premier séminaire national sur le crowdfunding et les territoires ! C’est le 27 juin au Sénat

Une lettre d'André Jaunay
André Jaunay est vice-président de Financement Participatif France, pilote de la préparation du séminaire, innovateur récidiviste, fondateur de France Angels …

« Financement Participatif France, association vouée à la promotion du crowdfunding en France, reconnue par les pouvoirs publics, vous convie à un événement majeur :

Programme, inscription https://www.weezevent.com/finance-participative-et-territoires

Ce mode de financement bouleverse, comme vous le savez, à la fois les modes de financement, les pratiques institutionnelles et les relations avec les habitants. Toutes les parties prenantes -institutions, élus, administratifs, professionnels du développement … et habitants – voient leurs pratiques et leurs niveaux de responsabilités transformés.

Moyen de financement des projets personnels à son apparition, il y a moins de 10 ans, la finance participative est devenue un levier pour l’appui aux entreprises marchandes ou solidaires (en création et en développement) et à tous projets d’intérêt général, dans tous domaines (environnement, tourisme, agriculture, patrimoine, commerce, artisanat, etc.).

Cette dynamique puissante suppose de nouvelles pratiques territoriales, avec déjà des exemples de réussites qualitatives et quantitatives remarquables.

Cette révolution financière s’accompagne cependant d’une réelle perplexité, liée notamment au foisonnement des propositions et à la rapidité des évolutions.

Les territoires sont les lieux de cette transformation.

  • espaces de décision et de mobilisation pour les projets et les épargnants,
  • espaces d’animation, de sensibilisation.

La journée a pour ambition :

de présenter les réalités et les enjeux :
  • pour les entreprises, qu’elles soient TPE ou PME, purement marchandes, solidaires et quels que soient les domaines : industrie, services, agriculture, environnement, commerce, artisanat, etc.,
  • pour les projets d’intérêt général, qu’ils soient portés par les collectivités locales (un décret récent assouplie leurs conditions de recours au crowdfunding), ou par des acteurs privés (entreprises, bénévoles),
  • pour les territoires et leurs habitants.
de mieux saisir la transformation en cours, de s’interroger sur le caractère durable de cette dynamique et ses implications pour les acteurs locaux (institutions, réseaux d’appui, professionnels, habitants)
de présenter, d’évaluer et de mettre en perspective les actions de promotion du crowdfunding mises en œuvre et le soutien apporté par les organisations nationales (BPI, CDC, etc.)
de souligner les soutiens possibles à l’attention des porteurs de projets et des épargnants

Vous aimerez aussi...