Vivid, Zopa, Nubank et les bacs à sable font l’actualité de la semaine !

Allez 🧒👦 … tous au bac à sable

Alors que les autorités brésiliennes sous la supervision de sa banque centrale s’apprêtent à lancer un nouveau bac à sable réglementaire en 2021 pour favoriser l’innovation financière dans le secteur financier, les fintech ont tout intérêt à participer à ces dispositifs dont une 50aine existe dans le monde. D’après la Banque des Règlements Internationaux, une fintech qui viendrait jouer dans l’un de ces bacs à sable augmenterait sensiblement sa probabilité de lever des fonds. Plus exactement, son entrée dans le bac à sable serait suivie d’une augmentation de l’ordre de 15% du capital levé au cours des deux années suivantes. Ce constat a été fait sur les 118 fintech qui ont rejoint depuis 2015 les cohortes du régulateur britannique. 😪On peut donc plaindre nos jeunes pousses françaises de la finance qui ne disposent pas des mêmes jouets que leurs voisins anglais.

Et une de plus 🤨

💳📲Je parle des néobanques bien sûr qui inondent le marché français 🇫🇷 de leur carte de crédit et de leur application bancaire. C’est donc au tour de l’allemand Vivid Money de tenter de nous convaincre que son offre peut faire la différence grâce à ses fameux Pockets, une façon originale d’organiser sa vie financière par la création et la gestion de sous-comptes personnalisables et thématiques. ℹ️La succursale française de Vivid Money 🇩🇪 est enregistrée en tant qu’Intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement et s’appuie pour fonctionner sur les seuls services de solarisBank, le spécialiste allemand de la Bank As A Service.  ⍰ La question est donc : avez-vous confiance en solaris ?  

De l’autre côté de la Manche, c’est Zopa – cet ancien spécialiste du financement participatif transformé depuis en 🏦 banque digitale – qui s’engage également dans cette idée qu’il faut revisiter les fonctionnalités des comptes associées au carte de crédit. Dans une étude qu’elle a commandée, la startup britannique révèle que 17% de ses concitoyens ne pensent pas disposer d’outils pour gérer efficacement ce type de cartes.  Zopa lance donc le Safety Net qui permet à ses clients, en un clic, de verrouiller et d’isoler une partie de leur crédit disponible en vue de faire face à des dépenses imprévues 👍

Mais que se passe-t-il dans la tête des entrepreneurs les plus en vue de la fintech mondiale ?

C’est à se demander s’ils resteront des exemples à suivre pour les entrepreneurs de rupture de la prochaine décennie ! Le dernier dérapage en date nous arrive tout droit d’une des néobanques les mieux valorisées au monde avec ses 10 milliards de dollars. Je parle de la fintech brésilienne Nubank dont  la cofondatrice déclarait récemment dans une interview télévisée que sa société n’allait certainement pas – et je cite – « abaisser ses standards » pour accroître la présence de personnes noires dans l’entreprise.  Cette déclaration 👎🏿👎🏾 a fait l’effet d’une bombe 💥 forçant la société à promouvoir la diversité. Le problème reste donc … le mot « forcer » !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *